DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La rue arabe se révolte contre ses dirigeants et Israël

Vous lisez:

La rue arabe se révolte contre ses dirigeants et Israël

Taille du texte Aa Aa

Après les raids meurtriers d’Israël, la rue arabe se révolte et demande des comptes à ses dirigeants qui temporisent. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues comme ici à Beyrouth. Une centaine de manifestants ont jeté des pierres devant l’ambassade égyptienne placée sous haute protection. Ils voulaient dénoncer le pouvoir égyptien accusé de collaborer avec Israël depuis la paix signée en 1978. Quelques heures auparavant, dans un autre quartier de la capitale libanaise, ce sont les islamistes du Hezbollah qui avaient manifesté. “J’appelle l’ensemble des nations arabes à se révolter contre leurs leaders car Israël n’a pu agir de la sorte qu’avec leur accord”, déclare ce manifestant.

Les manifestations se multiplient dans tout le monde arabe. En Jordanie, Au Yémen et en Syrie. L’Egypte est donc montrée du doigt. Le Caire avait accusé le Hamas d’avoir torpillé la trêve interpalestinienne et avec l’Etat hébreu. Des milliers de personnes ont défilé dans tout le pays alors qu’au même moment Hosni Moubarak recevait Mahmoud Abbas. Le président de l’Autorité palestinienne a dénoncé l’attitude du Hamas tout en appelant à une autre trêve : “Nous avons pris des contacts directs et indirects avec les dirigeants du Hamas pour continuer la trêve avec Israel, mais malheureusement ils ont refusé ça. Ce qui a coûté la vie à des centaines de Palestiniens. S’ils avaient accepté, nous aurions évité ces attaques”. La rue irakienne a elle aussi participé à ce concert de protestations contre la politique israélienne. Là aussi, les protestaires ont réclamé à leurs dirigeants une réponse plus ferme aux raids israéliens contre la bande de Gaza. Les dirigeants privilégiant pour l’instant une réponse humanitaire.