DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La bande de Gaza toujours à feu et à sang

Vous lisez:

La bande de Gaza toujours à feu et à sang

Taille du texte Aa Aa

“Après l’opération, il ne restera plus aucun bâtiment du Hamas debout dans la bande de Gaza”, ces propos d’un général de l’armée israélienne illustrent la détermination de l’Etat hébreu de venir à bout du groupe islamiste.

Ce lundi le bureau du Premier ministre Ismaïl Haniyeh a notamment été détruit. La nuit dernière c’est le ministère de l’Intérieur du Hamas qui a été rasé, visée également l’Université de Gaza, considérée comme un bastion du mouvement palestinien. Depuis le début des raids, samedi, l‘étroite bande côtière offre une vision de chaos et de ruines. La population vit dans la crainte permanente des bombardements.

Les hôpitaux, qui manquent de tout, sont débordés par l’afflux de blessés qui seraient plus de 1 400. Le nombre de morts, lui, ne cesse d’augmenter. Parmi eux, une majorité d’hommes du Hamas mais aussi une soixantaine de civils, dont plusieurs enfants. Dans le camp de Jabalya, des centaines de personnes ont accompagné les corps de cinq soeurs d’une même famille. La plus jeune avait 4 ans, l’aînée 17 ans. Elles ont péri sous les gravats de leur maison, située à côté d’une mosquée détruite par les raids.