DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise humanitaire à Gaza

Vous lisez:

Crise humanitaire à Gaza

Taille du texte Aa Aa

Le bilan humain s’alourdit chaque jour un peu plus. D’après le chef des services d’urgence à Gaza, au moins 360 Palestiniens ont été tués, en majorité des activistes du Hamas, mais une soixantaine de civils aurait aussi perdu la vie, dont 39 enfants. La même source parle de 1700 blessés. Les hôpitaux, mal équipés, sont débordés.

Dans les rues de Gaza, les gens hèrent, hébêtés, au milieu des décombres.Une famille a récupéré tout ce qu’elle pouvait de son logement détruit. Maintenant, elle ne sait plus où aller. “Voilà le résultat de l’attaque sioniste sur Gaza, dit le père. Nous n’avons plus de maison à cause des bombardements. Nous avons besoin d’un abri sécurisé” Trouver de quoi se nourrir relève du défi dans ce territoire assiégé. Sous blocus israélien depuis un an et demi, il manquait déjà de tout – gaz, essence, électricité, farine – avant l’offensive israélienne. L’Egypte a accepté de centraliser l’aide humanitaire internationale, qu’elle achemine au gré d’Israël via le point de passage de Rafah. Quelques blessés palestiniens ont d’autre part été évacués vers des hôpitaux égyptiens.