DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Prague aux commandes dès jeudi en Europe

Vous lisez:

Prague aux commandes dès jeudi en Europe

Taille du texte Aa Aa

La République tchèque succède à la France à la tête de l’Union européenne et la mission s’annonce difficile pour le premier ministre Mirek Topolanek, qui prend la suite d’un Nicolas Sarkozy omniprésent. Il est également confronté à l’euroscepticisme d’une partie de la population, à commencer par le chef de l’Etat.

Le spot d’annonce de la présidence européenne, conçu par les Tchèques, en est la preuve : il se termine par une phrase au message sibyllin : “nous allons sucrer l’Europe” (autrement dit l’adoucir), ce qui peut être également traduit par “ nous allons lui en faire baver”. Entrée depuis mai 2004 dans l’Union, la République tchèque devra faire face à un double handicap : elle n’appartient pas à la zone euro et n’a pas encore ratifié le Traité de Lisbonne. D’autant que le président Vaclav Klaus ne cache pas son hostilité : ila refusé par exemple de hisser le drapeau européen sur son château. De nombreux dossiers attendent le nouveau président de l’Union européenne : sur son agenda dans les six mois à venir : la sécurité énergétique, les suites de la crise financière, et les rapports avec la nouvelle administration américaine.