DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ton monte d'un cran dans le conflit du gaz

Vous lisez:

Le ton monte d'un cran dans le conflit du gaz

Taille du texte Aa Aa

Gazprom annonce vouloir déposer plainte auprès du tribunal d’arbitrage à Stockholm. Le géant russe compte obliger l’Ukraine à assurer le transit de gaz vers l’Europe. “Il n’y a aucune raison de s’inquiéter pour les prochaines livraisons”, tempère l’actuelle présidence de l’UE par la voix du vice-Premier ministre tchèque. Selon ce dernier, les stocks européens de gaz sont pleins.

La Pologne a cependant constaté une baisse de 6% de ses livraisons. La Roumanie, elle, fait toujours état d’une chute d’environ 30% de son approvisionnement en gaz russe. Et la Bulgarie a rejoint le groupe européen de plaignants. Gazprom insiste : “Nos clients européens, explique le directeur, sont dans l’impossibilité d’utiliser notre gaz qui transite par l’Ukraine. Nous sommes dans l’obligation d’augmenter notre débit sur les gazoducs qui contournent l’Ukraine”. La réunion extraordinaire des 27, convoquée par la présidence de l’Union européenne lundi à Bruxelles, ne sera pas de trop pour résoudre cette nouvelle crise gazière.