DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Certains colons juifs espéraient l'offensive à Gaza

Vous lisez:

Certains colons juifs espéraient l'offensive à Gaza

Taille du texte Aa Aa

De nombreux anciens colons juifs de la bande de Gaza vivent dans le regret. Au milieu de l‘été 2005, le plan de désengagement du Premier ministre d’alors, Ariel Sharon, les a chassés du territoire. Ils étaient près de 7.500 installés sur place, principalement dans le bloc de colonies de Goush Katif. Certains attendaient cette offensive terrestre israélienne dans la bande de Gaza. “On savait que cela allait arriver, réagit une femme. On le disait à tout le monde, mais personne ne voulait nous écouter. Ce n’est pas une surprise”.

Depuis fin 2005, ces ex-colons ont posé leurs valises, à contrecoeur, dans la ville israélienne de Nitzan. “J’ai des sentiments très partagés sur l’offensive, témoigne un homme. La situation n’est pas facile pour nous qui vivons maintenant près de la bande de Gaza”. En peu de temps, dans la première quinzaine d’août 2005, pas moins de vingt-et-une colonies juives ont été démantelées dans la bande de Gaza. Souvent dans le bruit et la fureur, comme le montrent des images de l‘évacuation forcée d’une école. Beaucoup de colons restent amers.