DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le porcelainier irlandais Waterford Wedgwood mis en règlement judiciaire

Vous lisez:

Le porcelainier irlandais Waterford Wedgwood mis en règlement judiciaire

Taille du texte Aa Aa

Après plus de 200 ans d’histoire, Waterford Wedgwood, le fabricant irlandais de porcelaine et de cristal a été placé lundi sous administration judiciaire. Les ennuis financiers du groupe durent depuis des mois : ils ont pour cause bien sur la crise économique qui est venue amplifier les problèmes communs au secteur des arts de la table. “Mon espoir, affirme l’ex-pdg du groupe Waterford-Wedgwood, Redmond O’Donoghue, vient de la mise sous administration judiciaire. En ce sens que le business de Waterford peut intéresser des repreneurs et pendant ce temps, la production continuerait. Avec l’arrivée d’un repreneur il n’y aura pas trop de néfastes conséquences pour les salariés actuels et anciens qui touchent leur retraite. Mais il y a toujours une certaine incertitude quand l’administrateur arrive c’est pourquoi nous voulions éviter d’en arriver là. C’est du ressort de l’administrateur maintenant”.

L’année 2008 a été très difficile pour Waterford Wedgwood avec une perte en augmentation géométrique de 233 millions d’euros par rapport à 2007 et une dette en hausse de 25% sur un an. “La mise en règlement judiciaire est un désastre national”, a affirmé le maire de Waterford une ville qui bénéficie des 300.000 visiteurs annuels que déplace l’activité de l’usine.

Car les chances de reprise sont minces : le groupe qui emploie environ 6.000 personnes dans le monde dont 2.000 en Irlande et en Grande Bretagne, avait déjà annoncé en novembre 2007 un programme de restructuration comprenant la suppression de 500 emplois, avant d’annoncer en octobre 2008, 300 suppressions d’emplois supplémentaires dans la cristallerie Waterford en Irlande.