DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La présidence tchèque de l'Union présente ses priorités

Vous lisez:

La présidence tchèque de l'Union présente ses priorités

Taille du texte Aa Aa

Une semaine après avoir inauguré avec faste sa présidence de l’Union européenne, la République tchèque doit affronter ses premières crises : la guerre du gaz entre la Russie et l’Ukraine et l’offensive israélienne dans la Bande de Gaza. Succédant à la France, elle doit aussi veiller à l’application du plan européen de relance économique. Pour autant, le Premier ministre libéral Mirek Topolanek n’est pas un grand adepte de l’interventionnisme.

“La devise de la présidence tchèque est : une Europe sans barrières. Et je pense que cela est particulièrement important durant cette période que nous traversons, qui est très turbulente sur le plan économique”, a-t-il déclaré. Pour aider l‘économie européenne à faire face, Prague mise sur du concret, à commencer par un allègement de la bureaucratie. C’est ce qu’a expliqué le vice-Premier ministre en charge des Affaires européennes Alexandr Vondra : “La réduction du fardeau administratif est un autre thème de notre présidence. Nous allons mener des études d’impact ce printemps pour voir comment l’Union européenne et les Etats membres gèrent cela. C’est certainement l’un des moyens de remédier à la crise économique, en allégeant le fardeau administratif tout particulièrement celui qui pèse sur les petites et moyennes entreprises.” Autre priorité de la République tchèque, le rapprochement de l’Europe avec ses voisins de l’Est. Prague veut mettre en place un partenariat oriental à l’image de ce qui a été fait pour le pourtour méditerranéen.