DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : accord sur un plan de relance et désaccords sur certaines mesures

Vous lisez:

Allemagne : accord sur un plan de relance et désaccords sur certaines mesures

Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, les partis de la coalition gouvernementale se sont mis d’accord hier soir sur un second plan de relance de 50 milliards d’euros sur deux ans. Le premier plan, en novembre, a été jugé insuffisant par de nombreux élus et experts.

La chancelière allemande, accusée depuis des mois de timidité face à la crise, corrige le tir. Reste à trouver un compromis sur certaines mesures. La CDU, le parti conservateur d’Angela Merkel et la CSU, veulent que le plan comprenne une baisse d’impôts. Ce à quoi s’opposent les alliés sociaux-démocrates. “La priorité est de préserver les emplois et d’encourager les investissements, et aussi de réfléchir à la facon de soulager la population et là les questions sur les taxes et les contributions vont jouer un rôle crucial”, a déclaré Merkel. Le parti social-démocrate, le SPD, lui, souhaite des investissements dans les infrastructures municipales, une prime pour les foyers avec enfants, une baisse des cotisations d’assurance-maladie et des primes à la casse pour les voitures polluantes. “Une baisse des charges sociales serait bénéfique non seulement pour les employés mais aussi pour les 2 millions d’entrepreneurs et les 17 millions de retraités”, a précisé le ministre allemand des Affaires étrangères et candidat SPD à la chancellerie. Autre point litigieux : l’aide au secteur automobile. Le détail des mesures du plan de relance devra être réglé d’ici 6 jours. Lundi, les partis de la coalition se réuniront pour en sceller le contenu. A environ 9 mois des élections législatives, chaque compromis pèse.