DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA : le nouveau Congrès prête serment

Vous lisez:

USA : le nouveau Congrès prête serment

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau Congrès américain se montre confiant pour l’avenir. Tandis que la rentrée au sénat a été marquée hier par l‘éviction du successeur de Barack Obama, les élus de la chambre des représentants ont tous prêté serment. Les démocrates, qui ont remporté 21 sièges supplémentaires lors des élections du 4 novembre, ont souligné que leurs priorités étaient la question du chômage, la couverture santé et la crise financière.

Au sénat, la minorité républicaine, elle, a mis en garde contre les risques de précipitation dans l’adoption du plan de relance proposé par le président élu. En raison du scandale autour du siège de l’Illinois laissé vacant par Obama, Roland Burris n’a pas été autorisé à siéger. Il n’est resté qu’une demi-heure au sénat. “J’ai présenté ma lettre de nomination au secrétaire du Sénat et j’ai été avisé que ce document n‘était pas en ordre, a-t-il déclaré à la presse. Je ne serai pas accepté, je ne pourrai pas siéger ni entrer en séance. Je ne recherche pas la confrontation. Je vais consulter mes avocats pour déterminer la suite de ma démarche.” Roland Burris a été désigné par le gouverneur de l’Illinois, Rod Blagojevich, accusé d’avoir tenté de monnayer l’ancien siège d’Obama. Une désignation faite contre l’avis du groupe démocrate du sénat et de Barack Obama qui ont demandé à Blagojevich de démissionner. Le gouverneur s’est dit victime d’un lynchage politique.