DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise du gaz : réunion à Bruxelles

Vous lisez:

Crise du gaz : réunion à Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Sans état d‘âme, la Russie a coupé tous les robinets de gaz passant par l’Ukraine hier, en pleine morsure de l’hiver.

L’Union européenne grince des dents. Elle réclame le règlement du conflit entre Moscou et Kiev qui est à l’origine de cette crise. Ils sont en désaccord sur les prix. La Russie accuse l’Ukraine de voler son gaz destiné à l’ouest du continent. Une réunion est prévue aujourd’hui à Bruxelles, a annoncé le président de la Commission européenne. “Ils doivent résoudre ce problème pour que nous puissions continuer à faire confiance à la Russie en tant que fournisseur de gaz à l’Europe, a précisé José Manuel Barroso, et pour que nous puissions aussi faire confiance à l’Ukraine en tant que pays de transit car l’Ukraine essaye d‘être plus proche de l’Union européenne.” 18 pays sont touchés par cette crise, dont l’Autriche, l’Italie, la Roumanie et, entre autres, la République tchèque. Ils sont privés de gaz russe. Plusieurs d’entre eux ont commencé à puiser dans leurs réserves. Avec des températures atteignant jusqu‘à -30 degrés dans certains pays, l’intransigeance de Moscou ne pouvait pas plus mal tomber. La Russie, qui a toutes les cartes en main, pose ses exigences pour reprendre ses livraisons de gaz. Parmi lesquelles, un accord sur le déploiement d’observateurs internationaux.