DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ONU et la Croix Rouge demandent des comptes à l'armée israélienne

Vous lisez:

L'ONU et la Croix Rouge demandent des comptes à l'armée israélienne

Taille du texte Aa Aa

L’agence des Nations Unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens suspend toutes ses activités humanitaires à Gaza. Elle a pris cette décision après la mort de l’un de ses chauffeurs qui a été tué lorsque des obus de chars de Tsahal sont tombés sur son convoi. Ce dernier avait pourtant été coordonné avec les israéliens.

“Je vous confirme cette suspension à Gaza et nous la maintiendrons tant que les autorités israéliennes ne garantiront pas la sécurité de nos équipes. Le convoi était clairement identifiable comme étant celui des Nations Unies. De plus, il y a déjà eu d’autres attaques contre les Nations Unies”, précise le porte-parole de la mission de l’UNRWA. Allusion très claire à l’incident le plus grave qui a eu lieu mardi. 43 personnes avaient été tuées dans une attaque israélienne contre une école gérée par l’Onu à Jabalyia. Dans une accusation rarissime, le Comité international de la Croix Rouge dénonce lui aussi l’attitude de l’armée israélienne qui ne respecte pas selon lui le droit humanitaire en entravant la circulation de ses ambulances. Le CICR cite la découverte après plusieurs jours de 12 survivants dont 4 enfants affamés retrouvés près des cadavres de leurs mères dans une maison bombardée à Gaza : “Ce qui est le plus choquant selon nous, c’est que l’armée savait qu’il y avaient des civils ici et elle ne les a pas aidés, elle ne nous a pas appelé en renfort pour les évacuer”, explique la chef de la mission du CICR. Des accusations très graves et qui pourraient avoir des suites notamment une enquête. En attendant, les Nations Unies lance un cri d’alarme : “la crise humanitaire empire d’heure en heure”.