DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelle journée de la colère


monde

Nouvelle journée de la colère

Une nouvelle journée de la colère au Proche-Orient pour dénoncer deux semaines d’offensive israélienne sur la bande de Gaza.

A Jérusalem-est, des heurts ont éclaté entre manifestants et policiers. Jets de pierres et cocktails Molotov contre gaz lacrymogène. Les forces de l’ordre avaient pourtant été déployées dans toute la ville, les contrôles de sécurité multipliés. A Alexandrie en Egypte, près de 50.000 personnes se sont rassemblées après la prière pour dénoncer selon elles “la complicité” des gouvernements arabes avec le blocus imposé à Gaza par l’Etat hébreu. Le Caire refuse en effet d’ouvrir le terminal de Rafah entre l’Egypte et Gaza. En Cisjordanie, des heurts ont opposé des sympathisants des partis rivaux du Hamas et du Fatah à Ramallah qui avaient appelé tous deux à manifester. A Amman en Jordanie, la police a empêché plus de 2000 manifestants de s’approcher de l’ambassade d’Israël. Parmi eux des enfants exigeant l’arrêt des frappes qui ont déjà tué 220 petits Palestiniens. DE nombreux palestiniens vivent en Jordanie qui a signé un accord de paix avec Israël en 1994.
Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle journée de la colère