DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moscou annonce la signature de l'Ukraine

Vous lisez:

Moscou annonce la signature de l'Ukraine

Taille du texte Aa Aa

C’est oui, c’est non, c’est à nouveau oui : la crise du gaz russe est une véritable girouette. Dernier épisode en date, l’Ukraine a signé l’accord qui va permettre la reprise des livraisons.

Le PDG de Gazprom, Alexei Miller, et Igor Sechin, vice-Premier ministre chargé de l’Energie, retournent à Bruxelles aujourd’hui. Les ministres de l’Energie de l’Union européenne s’y réunissent pour tirer les leçons de la crise gazière. Une crise que l’on pensait résolue ce week-end, quand la présidence tchèque de l’Union annonçait avoir arraché l’accord des deux parties. C‘était sans compter une mention de l’Ukraine, rajoutée à la main, qui disait ceci : Kiev n’a plus de dette envers Gazprom, et n’a pas détourné de gaz en 2009. Evidemment Moscou s’indigne et rejette l’accord. Ce matin la situation semble plus limpide, et les observateurs européens sur place vont peut-être enfin pouvoir contrôler le passage du gaz par l’Ukraine, des livraisons espérée par une quinzaine de pays, privées de gaz depuis mercredi.