DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une exposition de la présidence tchèque laisse songeur

Vous lisez:

Une exposition de la présidence tchèque laisse songeur

Taille du texte Aa Aa

Une Europe où chaque pays est représenté par un préjugé… Le concept est un brin provocateur, surtout venant de la part d’une présidence européenne. Comme le veut la tradition, à chaque nouvelle présidence semestrielle, le pays qui l’assume décore comme il l’entend le hall du bâtiment du Conseil à Bruxelles. La République tchèque a donc commandé une installation pour laquelle un artiste de chacun des vingt-sept Etats membres a représenté son pays. L’Espagne apparaît ainsi totalement recouverte de ciment avec pour seul motif une petite bétonneuse. L’une des représentations les plus polémiques est celle de la Pologne. Des prêtres y plantent le drapeau arc-en-ciel de la communauté gay, en imitant la célèbre photo de la prise d’Iwo Jima par les soldats américains. Plus classique, la boîte de chocolats pour la Belgique. Quant à la palme de l’autodérision, elle pourrait revenir au Royaume-Uni, purement et simplement absent de cette carte européenne.