DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nucléaire pourrait profiter de la crise gazière

Vous lisez:

Le nucléaire pourrait profiter de la crise gazière

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne vient de connaître la plus grave interruption de livraison de gaz de son histoire. Les Etats membres les plus touchés ont été des pays de l’est de l’Europe, comme la Bulgarie et la Slovaquie. Mais aussi la Roumanie ou la Grèce.

L’occasion d’une prise de conscience par l’Union de sa dépendance énergétique à l‘égard de la Russie. Même si ce n’est pas nouveau. L’occasion de vraiment se mobiliser pour rechercher des solutions alternatives, a proclamé le ministre tchèque de l’Industrie, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l’Union. La Slovaquie a pensé trouver le remède en annonçant le redémarrage d’un vieux réacteur nucléaire de fabrication soviétique qu’elle avait dû fermer il y a moins de deux semaines, dans le cadre de ses engagements pris lors de son adhésion à l’Union européenne. La Slovaquie devrait finalement y renoncer. L’industrie nucléaire moderne est quant à elle toute prête à profiter de cette crise gazière pour se relancer…