DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plan de relance allemand : les critères de Maastricht ne seront pas respectés en 2010

Vous lisez:

Plan de relance allemand : les critères de Maastricht ne seront pas respectés en 2010

Taille du texte Aa Aa

Un coup de fouet historique pour l‘économie en Allemagne au prix d’un dépassement des critères de Maastricht en Allemagne.

Les partis de la grande coalition qui s’affronteront lors des législatives de septembre ont annoncé hier soir avoir officiellement adopté un plan de relance de 50 milliards d’euros. Le plus important dans l’histoire de l’Allemagne d’après-guerre. Les sociaux-démocrates et les conservateurs réunis dans le gouvernement d’Angela Merkel s‘étaient mis d’accord la semaine dernière sur son montant mais pas sur son contenu. Ce second plan comprend notamment des baisses d’impôts s‘élevant à quelques 18 milliards d’euros. Le secteur automobile, fleuron de l’industrie allemande n’est bien sûr pas oublié. “Nous avons décidé qu’au cours de l’année 2009, une aide pour l’industrie automobile devrait être mise en place pour augmenter les ventes, a précisé Volker Kauder, le leader du groupe parlementaire de la CDU/CSU au Bundestag”. Pour les partis de la coalition, il y avait urgence : le chômage est reparti à la hausse dans le pays en décembre et les commandes industrielles s’effondrent. Le ministre allemand des Finances a estimé que l’Allemagne ne sera pas en mesure en 2010 de respecter les critères fixés par le traité de Maastricht, à savoir maintenir le déficit public sous la barre des 3 % du PIB.