DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne tape du poing sur la table dans la crise gazière

Vous lisez:

L'Union européenne tape du poing sur la table dans la crise gazière

Taille du texte Aa Aa

Lassé par un casse-tête russo-ukrainien inextricable malgré ses efforts et un accord, Bruxelles se demandait ce mercredi s’il y a réellement un problème technique qui empêche la reprise des livraisons de gaz russe par l’Ukraine vers l’Europe, comme le soutient Kiev, ou s’il manque une volonté politique de la part de Moscou.

“Je veux envoyer un message clair à Moscou et à Kiev, a déclaré le président de la Commission européenne. Si l’accord avec l’UE n’est pas honoré de manière urgente, la Commission européenne conseillera aux compagnies européennes de porter l’affaire en justice et appellera les états-membres à s’engager dans une action concertée pour trouver d’autres moyens d’approvisionnement en énergie et de transit.” Une société gazière hongroise a déjà annoncé lundi avoir porté plainte contre la compagnie ukrainienne Naftogaz. Et la République tchèque qui préside l’UE a prévenu que la poursuite du blocage entraînerait également des conséquences politiques. De son côté, le président russe a proposé la tenue samedi prochain d’un sommet des pays consommateurs de gaz russe. La Bulgarie et la Slovaquie crient à la prise d’otages dans la crise du gaz. Durement touchés, les chefs des gouvernements moldave, slovaque et bulgare ont rencontré leur homologue russe. “Des millions d’Européens se sentent pris en otages et des centaines de milliers souffrent”, a lancé le dirigeant bulgare. Vladimir Poutine a rejeté la faute sur Kiev tandis que le président russe a proposé la tenue d’un sommet des pays consommateurs de gaz russe.