DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël de nouveau accusé d'abuser des bombes au phosphore blanc

Vous lisez:

Israël de nouveau accusé d'abuser des bombes au phosphore blanc

Taille du texte Aa Aa

La polémique sur les bombes au phosphore blanc refait surface à Gaza. Cette fois, ce sont les médecins l’hôpital des grands brûlés de Gaza qui accusent Israël d’utiliser ces munitions controversées en zone habitée.

“ Nous sommes convaincus que des armes non conventionnelles sont utilisées, affirme un docteur égyptien. Il y a des preuves abondantes que le phosphore blanc a été utilisé de même que les fameuses bombes DIME (Dense inert metal explosive).” Les bombes au phosphore blanc servent généralement à éclairer le champ de bataille. Mais l’utilisation de ces armes hautement incendiaires est prohibée dans les zones peuplées de civils. Quelle que soit la nature des bombes qui s’abattent sur leur ville, la terreur est la même pour les habitants de Gaza, pris au piège des combats. Ils sont environ 45 000 à s‘être réfugié dans les écoles administrées par l’ONU. A ce stade, l’offensive israélienne a fait plus de 1150 morts côté palestinien, dont quelque 700 civils. Parmi eux, trois des cinq enfants d’un gynécologue palestinien, qui travaillait en Israël avant le blocus de Gaza et intervenait régulièrement sur la chaîne de télévision israélienne Channel 10. C’est en direct qu’il a lancé un SOS après l’attaque de sa maison par des chars israéliens. Son sort a offert à Channel 10 un grand moment de télé réalité. La chaîne a obtenu que lui et les siens soient été évacués de Gaza sous l’oeil des caméras de télévision.