DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sud d'Israël reste sous le feu des roquettes

Vous lisez:

Le sud d'Israël reste sous le feu des roquettes

Taille du texte Aa Aa

Après l’annonce d’un cessez-le-feu par le Hamas, quelques heures après celui décrété par l’Etat hébreu, deux roquettes ont visé des localités israéliennes. Dans la matinée, sept tirs avaient touché Sdérot et Ashkélon. Les attaques n’ont pas fait de blessé. Pour le leader du parti d’opposition Likoud, cela prouve que le conflit n’est pas terminé.

“Ce n’est pas fini, estime Benjamin Netanyahu, il apparaît très clairement que le Hamas est toujours là et que nous aurons à éliminer cette menace. Nous devons faire preuve de la même force et de la même détermination que celles qui animent les habitants de Sdérot depuis des années et ce dont aura besoin Israél pour éliminer une fois pour toutes cette menace. “ Et alors que depuis huit ans, quelques 10.000 roquettes ont visé le sud d’Israël, tuant 21 civils, les habitants sont aujourd’hui partagés entre scepticisme et volonté d’apaisement. “Je ne pense pas que ce cessez-le-feu sera respecté, estime une habitante. Le Hamas a lancé trop de missiles même lorsqu’il y avait une trêve et qu’on ne les attaquait pas du tout.” Pour un autre, “il est temps, on a payé le prix de cette guerre, bien sûr on leur a fait payer aussi, mais je pense qu’il est temps de cesser les combats.” A peine le cessez-le-feu annoncé, la campagne a repris en Israël en vue des législatives du 10 février. Le camp au pouvoir qui se targue du succès de l’offensive pourrait se heurter aux doutes exprimés par une partie de la population.