DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une équipe forte pour des temps difficiles

Vous lisez:

Une équipe forte pour des temps difficiles

Taille du texte Aa Aa

A peine élu président, entouré par une garde rapprochée d’experts économiques, de son vice-président Joe Biden et de Rahm Emanuel, son homme de confiance, Barack Obama prenait la mesure de la gravité de sa nouvelle responsabilité.

“Je ne sous-estime pas l‘énormité de l’enjeu qui est devant nous, dira-t-il ce 7 novembre. Nous avons pris certaines décisions importantes jusqu‘à présent, et il va falloir en prendre d’autre durant cette transition, et les mois d’après… ‘” La veille, il avait nommé son ami et conseiller, le congressman démocrate Rahm Emanuel comme secrétaire général de la Maison Blanche. Un poste clé: c’est la personne la plus proche du Président, celle qui arbitre, qui aura accès à son oreille. Emanuel est un fin stratège forgé dans les rudes combats politiques de Washington. Une nomination nettement partisane, que le président va vite compenser en gardant Robert Gates au poste de Secrétaire à la Défense où il avait été nommé par George W. Bush fin 2006. Ancien directeur de la CIA, considéré comme un modéré dans l‘équipe de sécurité républicaine, Gates représente une continuité et incarne la promesse d’Obama d’inclure des républicains dans son Cabinet. Obama a confié le poste de Secrétaire d’Etat a Hillary Clinton, son ancienne rivale dans la course à la nomination démocrate. Un choix vu comme faisant partie des efforts du président élu pour reconstruire la réputation des Etats-Unis en dehors de ses frontières en partie grâce à la renommée de l’ancienne First lady, et aussi comme la reconnaissance de sa valeur. “C’est un fait, on le voit avec la politique étrangère et l‘équipe économique, Obama a choisi des gens dotés de très fortes personnalités, beaucoup d’expérience, et qui ont aussi une approche très pragmatique” dit l’analyste Bart Kerremans. C’est le cas aussi de Timothy Geithner, nommé Secrétaire au Trésor, un poste clé pour faire sortir l‘économie américaine du gouffre au plus vite. Geithner, 47 ans, a fait ses preuves à la tête de la FED de New York au plus fort de la crise financière, mais il doit toujours obtenir la confirmation du Sénat suite aux révélations sur des impôts impayés. Obama a rassemblé des équipes très musclées pour faire face aux défis, au risque de voir éclater des rivalités plus tard : “Obama est le genre de personne qui sait comment faire avec les fortes personnalités, il sait aussi gèrer les conflits qui peuvent apparaître à un certain niveau, parce que les conflits c’est avoir des positions divergentes sur certaines questions.” dit Bart Kerremans Autre dossier prioritaire, celui de l‘énergie. Là aussi le président élu a fait un choix marquant son engagement en nommant un prix nobel de physique, Steven Chu, au poste de Secrétaire à l’Energie.