DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël: Du phosphore blanc dans les munitions ?

Vous lisez:

Israël: Du phosphore blanc dans les munitions ?

Taille du texte Aa Aa

Il n’y a plus de soldat israélien dans la bande de Gaza. Tsahal a achevé mercredi son retrait du territoire palestinien mais se dit prête à toute éventualité si le Hamas rompt le cessez-le-feu.

Une trêve est en vigueur depuis dimanche après 22 jours d’offensive. L’arrêt des combats devrait permettre l’acheminement de l’aide et faciliter les enquêtes en cours. L’une d’elle concerne l’usage de munitions à phosphore blanc tirées contre des populations civiles et notamment cette école des Nations unies à Beït Lahiya. Amnesty International accuse Israël de crime de guerre pour avoir utilisé des munitions en infraction avec le droit international. “Nous sommes convaincus que des armes non conventionnelles ont été utilisées expliquait alors ce médecin égyptien. Il y a de nombreux éléments qui prouvent l’utilisation du phosphore blanc et de ce qu’on appelle des bombes DIME.” L’armée israélienne mène sa propre enquête sur une éventuelle bavure de ses soldats. Autre accusation, celle portée par la Croix Rouge Internationale; plusieurs de ses ambulances ont été prises pour cible, Israël accusant le Hamas de cacher ses militants dans les véhicules. L’Etat hébreu dément par ailleurs avoir utilisé des obus à uranium appauvri lors de son offensive. L’Agence internationale de l‘énergie atomique a ouvert une enquête à la demande de diplomates arabes, elle entend vérifier si Israël a eu recours à ces munitions.