DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Serbie ne veut pas d'une Force de sécurité du Kosovo

Vous lisez:

La Serbie ne veut pas d'une Force de sécurité du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

Belgrade considère la création d’une Force de sécurité du Kosovo comme une menace. Ce mardi Pristina a officiellement lancé son armée. Au total 2500 hommes et 800 réservistes seront recrutés. Formés par l’OTAN, ils devront coopérer avec les forces internationales actuellement sur place.

Tandis que les candidats se pressent pour remplir les formulaires d’inscription, Pristina a déjà nommé les commandants qui dirigeront cette force. Des anciens membres de l’UCK, l’Armée de Libération du Kosovo, qui lutta contre les forces Serbes en 1998 et 1999, durant la guerre en ex-Yougoslavie. Inacceptable pour le ministre serbe des Affaires étrangères. “Nous sommes fermement opposés à ce processus qui renforce cette organisation paramilitaire”, explique Vuk Jeremic. “Nous protesterons de toutes nos forces, et continuerons à protester en utilisant tous les moyens diplomatiques à disposition d’un Etat souverain.” Belgrade estime que cette Force de sécurité du Kosovo viole la résolution onusienne qui ordonna la dissolution de l’UCK en 1999.