DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pays basque : arrestation de la nouvelle direction présumée de Batasuna

Vous lisez:

Pays basque : arrestation de la nouvelle direction présumée de Batasuna

Taille du texte Aa Aa

Coup de filet dans les milieux indépendantistes au Pays basque, à moins de 6 semaines des élections régionales. Sur ordre du juge Baltazar Garzon, huit membres présumés de la nouvelle direction de Batasuna, le bras politique de l’ETA, ont été arrêtés. Batasuna est un parti interdit depuis 2003. La porte-parole d’un mouvement qui s’est constitué récemment pour les régionales a été notamment interpellée. Les arrestations se sont déroulées également en Navarre. 18 perquisitions ont été menées et une importante quantité de documents a été saisie, d’après le ministère de l’Intérieur. Il a souligné que l’opération était l’aboutissement de neuf moins d’enquêtes sur la reconstitution de Batasuna.

“Ceux qui sont détenus aujourd’hui, et qui seront dans les prochains jours à la disposition des autorités judiciaires, sont là parce que la police croit avoir des preuves suffisantes pour démontrer qu’il s’agit de personnes qui sont en train de soutenir l’ETA, qui sont au service d’ETA, qui appartiennent au réseau de l’ETA”, a déclaré Alfredo Pérez Rubalcaba, le ministre espagnol de l’Intérieur. Avant les élections législatives, l’an dernier, Madrid avait obtenu que deux partis indépendantistes basques, soient déclarés illégaux, en raison des “preuves” montrant leurs liens avec Batasuna. Il s’agissait du PCTV, le Parti communiste des terres basques et d’ANV, Action nationaliste basque.