DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hommage à deux consciences de la Russie

Vous lisez:

Hommage à deux consciences de la Russie

Taille du texte Aa Aa

Elle n’avait que 25 ans et déjà ne mâchait pas ses mots. Il était avocat spécialiste des droits de l’Homme. Des centaines de personnes ont rendu hommage vendredi à la journaliste Anastassia Babourova, assassinée lundi en pleine rue à Moscou d’une balle dans la nuque tout comme Stanislav Markelov 34 ans inhumé aujourd’hui. Militante anti-fasciste, elle s‘était spécialisée dans la couverture des crimes néonazis. Il défendait des victimes tchétchènes.

“L’Etat soviétique était un Etat policier. Aujourd’hui nous avons un Etat faible dit cet avocat russe. Même s’il le voulait, il ne pourrait pas défendre ses concitoyens.”

Ces deux consciences de la Russie se savaient menacés. Leurs proches parlent de meurtres politiques. Anastassia Babourova travaillait pour Novaïa Gazeta tout comme Anna Politkovskaïa, assassinée elle aussi en plein jour à Moscou, en 2006.