DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Japon a lancé le premier satellite d'observation des gaz à effet de serre


monde

Le Japon a lancé le premier satellite d'observation des gaz à effet de serre

Le Japon a lancé le premier satellite mondial de collecte d’informations sur les gaz à effet de serre autour de la Terre. Un outil sans équivalent pour quantifier la présence de ces substances nocives responsables du réchauffement climatique.

Lancé sans problème par la fusée H-2A, Ibuki, c’est le nom du satellite, embarque toute une batterie d’engins de mesure qui vont permettre d’affiner considérablement les connaissances, comparé aux contrôles par avion ou au sol. “Actuellement, il y a environ 280 stations de mesures terrestres dans le monde pour surveiller le niveau des émissions de CO2. La plupart sont en Europe, au Japon et aux Etats-Unis, et il y a encore beaucoup d’endroits du monde qui n’ont pas ce genre de station d’observation”, explique l’un des responsables du projet. Ibuki emporte notamment un capteur capable de sonder la densité des gaz sur 56.000 points autour du globe. Il permettra donc d’analyser des phénomènes jusqu‘à présent inconnus ou inexpliqués liés au réchauffement climatique. Devant évoluer en orbite à 666 km de la terre, le satellite fera le tour de la planète bleue en 100 minutes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

belgique