DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sprint final est lancé pour désigner le futur chef de l'église orthodoxe russe

Vous lisez:

Le sprint final est lancé pour désigner le futur chef de l'église orthodoxe russe

Taille du texte Aa Aa

Réunis en concile épiscopal en la cathédrale du Christ Sauveur de Moscou, les 200 dignitaires présents ont voté hier à bulletins secrets pour définir une liste de trois candidats.

Kirill, 62 ans, le métropolite de Smolensk et Kaliningrad est le grand favori. Il a recueilli 97 voix. Devenu patriarche par intérim de Moscou et de toutes les Russies à la mort en décembre d’Alexis II, il a aussi dirigé la diplomatie de l‘église orthodoxe russe. Son principal rival est le métropolite de Kalouga et de Borovsk Kliment, 59 ans qui a obtenu 32 voix. Le métropolite de Minsk et de Sloutsk Filaret, 73 ans, n’a lui obtenu que 16 suffrages. Le choix du futur patriarche aura aussi des répercussions politiques selon cet analyste. D’après lui, l‘église orthodoxe russe poursuit son essor entamé depuis la fin du régime soviétique car elle est l’une des rares institutions puissantes en Russie. Une puissance et un essor soutenu par le Kremlin. Les relations entre l‘état russe et l‘église orthodoxe devraient donc influer sur l‘élection finale du nouveau patriarche qui doit intervenir d’ici à jeudi. Un scrutin à huis clos. La vision libérale ou conservatrice du futur patriarche sera elle aussi décisive.