DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Forum de Davos s'achève dans la déprime

Vous lisez:

Le Forum de Davos s'achève dans la déprime

Taille du texte Aa Aa

Les participants du Forum économique mondiale ne sont pas repartis de la Suisse hier avec le même optimisme que celui du précédent forum. Réuni en l’absence du président des Etats-Unis, le gotha de la politique et de l‘économie de la planète s’est penché sur ce que certains appellent “la crise du capitalisme”. Face à la situation économique mondiale, beaucoup craignent un retour du protectionnisme.

L’Américain Joseph Stiglitz, prix Nobel d‘économie a ressenti le pessisme qui a régné à Davos “Souvent, l’effet de ce forum, c’est qu’ils sont de plus en plus excités dans un sens positif sur les vertus de la mondialisation. Cette fois, ils sont devenus de plus en plus déprimés au fur et à mesure qu’ils apprenaient les problèmes auxquels chacun d’eux fait face. Donc, dans ce sens, cela a sûrement contribué à approfondir la morosité.” Du premier ministre russe à la chancelière allemande, chacun a proposé des pistes pour sortir de la crise : relance du cycle de Doha de l’Organisation mondiale du commerce, chartre pour un “nouvel ordre économique mondial”. Outre le protectionnisme, des responsables politiques ont également souligné que l’autre risque majeur de la crise économique était les “troubles sociaux”. Et pendant les 5 jours du Forum, la France, la Russie et la Grande-Bretagne n’ont pas été épargnés par des mouvements sociaux. Les manifestations à Davos ont enfoncé le clou.