DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Série de grèves protectionnistes en Grande-Bretagne

Vous lisez:

Série de grèves protectionnistes en Grande-Bretagne

Taille du texte Aa Aa

Des centaines d’ouvriers de centrales électriques ou nucléaires dans tout le pays ont arrêté de travailler ce mardi matin pour protester contre l’utilisation de travailleurs étrangers sur leurs sites d’emplois.

Les propos du Secrétaire au Commerce britannique, Peter Mandelson, sur la libre circulation des personnes, n’ont pas vraiment plu à ces ouvriers de la centrale de Lincoln, dans le centre de l’Angleterre : “Mandelson a dit que nous pouvions travailler en Europe, bien-sûr que nous pouvons, pense cet ouvrier. Mais si 600 d’entre nous allaient travailler sur le continent, la même chose qu’ici se passerait là-bas”. Tout a commencé quand Total sest mis d’accord avec l’Italien Irem pour construire en Angleterre une raffinerie… Irem a envoyé sur place 400 travailleurs italiens. “Cette grève était notre dernière opportunité, explique un autre ouvrier. Personne n’aime faire la grève, personne n’aime perdre de l’argent, il y a eu beaucoup de discussions à ce sujet mais personne n‘écoute”. Selon la législation européenne en effet, les travailleurs étrangers ont les mêmes droits que les nationaux, entraînant donc une sévère concurrence entre les différentes mains d’oeuvre. Les négociations ont repris pour tenter de mettre fin à la grève, un mouvement que le Premier ministre britannique a, lui, qualifié de contre-productif.