DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madagascar : la police tue des manifestants

Vous lisez:

Madagascar : la police tue des manifestants

Taille du texte Aa Aa

Plus de 20 personnes ont été tuées à Madagascar quand la police a tiré à balles réelles sur la foule. Comme ils le font depuis fin janvier, au moins 20 000 manifestants s‘étaient rassemblés au centre de Antananarivo, à l’appel de l’ex-maire de la capitale. Andry Rajoelina, farouchement opposé au président malgache s’est déclaré aujourd’hui une fois encore à la tête des affaires de ce pays situé au large de l’Afrique. Andry Rajoelina, qui a été destitué mardi par les autorités, a réclamé à son tour devant trois institutions la destitution du président malgache Marc Ravalomanana.

Les violences qui accompagnent ce mouvement de colère ont fait des dizaines de victimes, 25 personnes avaient péri brûlées dans l’incendie d’une galerie marchande le 25 janvier. Les jours suivants, le centre de la capitale était le théatre de pillages et d‘émeutes. Le maire Andry Rajoelina s’est fait le porte-voix de nombreux Malgaches durement touchés par la hausse des prix, et déçus par leur président.