DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"L'enfer dans toute sa fureur"

Vous lisez:

"L'enfer dans toute sa fureur"

Taille du texte Aa Aa

Une centaine de morts, et autant de disparus, le bilan en Australie s’alourdit d’heures en heures. Les incendies qui touchent le sud-est du pays sont les plus meurtriers depuis ceux de 1983, et les plus importants dans le monde depuis 2000.

Les feux de broussailles se sont propagés à la faveur d’une canicule exceptionnelle.

“C‘était une tempête de feu, c’est arrivé sur nous par trois côtés, dit une femme.” “Je ne voulais pas partir sans lui, rajoute une autre en regardant son mari, et j’ai pensé, il est monté, alors je me suis dit, et bien voilà, c’est comme ça qu’on va finir notre vie ensemble.” “Si on avait pris cinq minutes de plus, renchérit son mari, on n’aurait pas survécu, car ça a été si soudain , c‘était comme une boule de feu qui est descendue de la montagne.” “On entendait une pauvre fille appeller au secours et on ne pouvait rien faire parce qu’on devait se sauver nous même”, dit une autre sinistrée. La plupart des morts de ce week-end ont été recensés dans des zones densément peuplées, particulièrement la région de Melbourne, la deuxième ville d’Australie située dans l’Etat de Victoria. La Nouvelles Galles du sud, comme le territoire de Camberra, sont aussi concernés. “C’est quelque chose que je ne veux pas revivre, témoigne un pompier. Horrible, je suis pompier depuis 10 ans et je n’ai jamais rien vu de tel.” “L’enfer dans toute sa fureur”, ce sont les mots du Premier ministre Kevin Rudd pour qualifier le désastre. Alors que les autorités australiennes promettent de poursuivre pour meurtre les pyromanes, tenus pour responsables de la moitié des incendies, les températures caniculaires, jusqu‘à 47°, participent elles aussi à cette tragédie dont on ne voit pas la fin.