DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madagascar s'enfonce un peu plus dans la crise après un nouveau week-end de violence

Vous lisez:

Madagascar s'enfonce un peu plus dans la crise après un nouveau week-end de violence

Taille du texte Aa Aa

Au moins 28 personnes ont été tuées samedi lors d’une manifestation des partisans du maire destitué d’Antananarivo. Une manifestation réprimée par la garde présidentielle comme le montre ces photos prises par l’agence Reuters.

Les manifestants comme cet homme marchaient à l’appel du maire de la capitale sur le palais abritant le bureau du président Ravalomanana. Son rival, le maire récemment destitué Andry Rajoelina appelle le peuple malgache à continuer la lutte contre le pouvoir qu’il qualifie de dictatorial et inactif vis-à-vis des difficultés économiques. Aujourd’hui est une journée de deuil en hommage aux victimes selon les partisans du maire de la capitale. Le bras de fer ne cesse de se durcir depuis le 26 janvier avec déjà une centaine de victimes et de nombreuses manifestations émaillées de violences. L’Onu et l’Union africaine ont dépêché deux émissaires qui doivent rencontrer aujourd’hui Andry Rajoelina et le président Ravalomanana.