DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Imagina : une édition axée sur les technologies 3D

Vous lisez:

Imagina : une édition axée sur les technologies 3D

Taille du texte Aa Aa

Le court métrage d’animation “For Sock’s Sake” a été couronné au salon Imagina début février à Monte-Carlo. L’histoire d’une chaussette qui s‘échappe de l‘étendoir à linge pour aller faire la fête. Soixante-dix exposants étaient présents pour cette 27è édition d’Imagina axée cette année sur les applications des technologies 3D. Des technologies qui envahissent de plus en plus notre quotidien de manière pratique ou ludique.

“Aujourd’hui les technologies 3D se sont démocratisées. C’est à dire qu’auparavant les technologies 3D étaient utilisées dans le ‘media entertainements’, c’est à dire le cinéma, les jeux vidéo, la publicité. Aujourd’hui, elles ont pénétré le quotidien des ateliers d’architecture, de l’aménagement du territoire et de l’industrie en général. Nous voulons prendre conscience que toutes ces technologies 3D sont aujourd’hui des véritables outils d’aide à la simulation, à la visualisation, à la conception, à la promotion et à la décision” explique Laurent Puons, le manager général du salon Imagina. Oktal a développé un nouveau simulateur de conduite. Non seulement les scénarios sont très réalistes mais le conducteur peut surtout sentir la route avec les mouvements de la voiture. Sur le scénario route mouillée il est possible de tester les pneus et les conditions de freinage. Immersion présentait pour la première fois son cube, une interface multitouche permettant de manipuler n’importe quel objet en trois dimensions. Cette bibliothèque virtuelle de la compagnie Stark Intercative permet de consulter les livres de la collection du Duc Federico da Montefeltro qui vivait il y a quelque 500 ans. Un système permet de lire les mouvements de la main. Pour choisir un livre il suffit de le pointer du doigt. Un simple mouvement permet de toucher les pages. Plusieurs centaines de livres très anciens ont été patiemment scannés pour l’occasion. “Cela permet de voir le livre, le contenu original de ce livre. On peut ainsi lire et apprécier ce livre plutôt que de simplement l’observer dans un musée” explique l’Italien Paolo Buroni. Cette imprimante de la Company Object Geometries est capable de reproduire des objets en trois dimension avec une précision incroyable. tout d’abord l’objet est numérisé, puis l’imprimante ajuste de fines couches de polymères. “On imprime un succession des couches 2D, et chacune de ces couches a une épaisseur de 28 micron. Ca permet de réaliser de prototypes très détaillés, avec une finesse de paroi qui va descendre jusqu’a 0,6 millimètres” précise Gilles Lellouche.