DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La sécurité en toile de fond des législatives israéliennes


monde

La sécurité en toile de fond des législatives israéliennes

Les chefs des quatre principaux partis en lice aux législatives se sont rendus aux urnes ce matin.

Tzipi Livni, tout sourire, fait partie des favoris. L’actuelle ministre des affaires étrangères et son parti centriste, Kadima, ont mis en avant leur soutien au processus de paix avec les Palestiniens modérés. Son principal rival, le voici : le conservateur Benjamin Netanyahu s’est rendu aux urnes accompagné de sa femme. Déjà rôdé à la fonction de premier ministre, le chef du Likoud a lui joué la carte sécuritaire pendant une campagne électorale particulièrement courte, éclipsée qui plus est par l’intervention militaire israélienne à Gaza. Une offensive qui a dopé la cote de son chef d’orchestre, l’ancien premier ministre Ehud Barak. Mais s’il est considéré par une majorité d’Israéliens comme un militaire accompli, le ministre de la Défense est également connu pour ses maladresses politiques. Son parti travailliste devrait se contenter d’un rôle d’arbitre. Rôle d’arbitre en vue également pour les ultranationalistes d’Avigdor Liebermann. Ce populiste connu pour sa rhétorique anti-arabe s’est vu promettre un poste important dans un éventuel gouvernement Netanyahu. Son parti, Israël Beïteinu, a réalisé une véritable envolée ces derniers jours dans les sondages. Plus de 5 millions de personnes sont appelées à départager les candidats aujourd’hui. La campagne électorale n’a cependant suscité que peu d’intérêt. Le froid et la pluie qui se sont abattus sur Israël pourraient ainsi inciter beaucoup d’Israéliens à bouder les urnes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Fin de l'alerte météo en France