DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le déclin de la gauche se confirme

Vous lisez:

Le déclin de la gauche se confirme

Taille du texte Aa Aa

Pour les travaillistes israéliens, ces élections sont celles de la débâcle. Le scrutin a confirmé le déclin du parti, qui a réalisé le pire score de son histoire. Un déclin amorcé à la fin des années soixante, qui s’est accéléré après l‘échec du sommet israélo-palestinien de Camp david en juillet 2000. Ehud Barak était alors premier ministre.

Hier soir, il a tenté de relativiser la défaite, estimant qu’il n’y avait rien de mal à être dans l’opposition. Après tout, la gauche a longtemps dominé la scène politique israélienne depuis la création de l’Etat hébreu, en 48. L’avenir d’Ehud Barak semble cependant moins terne que celui de son parti, tout du moins à court terme. Auréolé de l’opération plomb durci à gaza, le ministre de la Défense sortant pourrait, selon les experts, rempiler à ce poste dans le prochain gouvernement.