DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise économique pourrait-elle ternir la fête des amoureux ?

Vous lisez:

La crise économique pourrait-elle ternir la fête des amoureux ?

Taille du texte Aa Aa

C’est ce craint la Colombie, principal pays producteur de roses. Un secteur qui pourrait être particulièrement touché dans un pays où le commerce des fleurs génère près de 200.000 emplois.

La productrice Carolina Estrada avoue déjà ressentir les effets de la crise. “Nous avons peur parce que nous avons ressenti une baisse de la demande qui, selon nos calculs, a chuté de 30%. En raison de la situation, les gens n’ont pas d’argent pour acheter des fleurs.” Ces producteurs font en moyenne 15 à 18% de leur chiffre d’affaire annuel pour la Saint Valentin. Avec ou sans crise 25 à 30 avions quittent quotidiennement la Colombie pour distribuer ces roses aux amoureux du monde entier.