DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quel gouvernement pour l'Etat hébreu ?

Vous lisez:

Quel gouvernement pour l'Etat hébreu ?

Taille du texte Aa Aa

Tandis que Benjamin Netanyahu et Tsipi Livni se disputent la victoire des législatives israéliennes, le monde s’inquiète de l’impact des élections de mardi sur le Proche Orient.

Proche du chef du Likoud (droite nationaliste) Benjamin Netanyahu, Beni Begin “pense que tout dépend de Tsipi Livni elle-même. Nous aimerions”, dit-il, “le plus grand gouvernement possible pour Israël.” Grand certes mais pas d’union nationale. Le Likoud a rejeté la proposition de la chef de file de Kadima, Tsipi Livni, de s’allier dans une grande coalition. La chef de la diplomatie a beau avoir un siège de plus au Parlement, la centriste reste isolée après le virage de l’Etat hébreu à droite. Virage qui ne facilitera pas la tâche de Barack Obama pour relancer le processus de paix moribond entre Israël et l’Autorité palestinienne. Dans le monde arabe les réactions sont partagées. Un journaliste syrien est optimiste. Selon lui “les bouleversements du monde, surtout depuis l‘élection d’Obama, prouvent que les choses changent, pas seulement en Amérique mais dans la région. Même si un gouvernement extrémiste israélien voit le jour, il y a une chance pour la paix avec la Syrie.” De son côté l’Autorité palestinienne se montre pessimiste tout en précisant que, quelle que soit la formation du prochain gouvernement israélien, il devra se plier à la législation internationale.