DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Renault : bénéficiaire en 2008, inquiet pour 2009

Vous lisez:

Renault : bénéficiaire en 2008, inquiet pour 2009

Taille du texte Aa Aa

Réduire les coûts : c’est la consigne chez Renault pour 2009. Le bénéfice net du deuxième constructeur automobile français a fondu de 78 % en 2008, à 599 millions d’euros, et ce, en raison d’une chute de ses ventes.

Premières conséquences : le groupe de Carlos Ghosn ne versera pas de dividende au titre de 2008 et renonce à ses objectifs de vente et de marge en 2009. “Si notre marge opérationnelle était encore en ligne avec nos engagements à la fin du premier semestre 2008, la chute brutale des volumes au cours du deuxième semestre a placé nos objectifs totalement hors de portée,” a déclaré le patron de Renault. Les salariés espagnols de l’usine Renault de Valladolid sont venus manifester leur inquiétude devant le siège parisien du groupe. Ils se sentent menacés dans la mesure où Renault compte supprimer 9000 postes cette année, mais s’est engagé à ne pas engager de plan social en France – condition imposée par l’Etat à un prêt de 3 milliards d’euros. Renault compte sortir la tête hors de l’eau en réduisant ses stocks et en contractant ses investissements de 20 %. Le constructeur veut aussi miser sur les véhicules plus respectueux de l’environnement, comme la voiture électrique.