DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le plan de relance Obama mêle les recettes

Vous lisez:

Le plan de relance Obama mêle les recettes

Taille du texte Aa Aa

Réductions fiscales et dépenses publiques : le plan américain mêle les recettes en soutenant à la fois la demande et l’offre. Avec pour objectif de redonner vie à une économie moribonde.

Exemple, il accorde des crédits d’impôt aux plus défavorisés et aux acheteurs d’un premier bien immobilier. Il met en place la même technique afin d’encourager les dépenses des gens pour l‘éducation de leurs enfants. Il rend de l’argent aux retraités. Voilà, entre autres, pour le volet réduction fiscale, qui représente un tiers du total. Les deux tiers restants sont consacrés aux dépenses fédérales. Dépenses d’infrastructure dans des projets autoroutiers, ferroviaires, en matière de transports publics. Aides aux chômeurs, avec la prolongation d’un dispositif d’urgence pour leur indemnisation. L’administration américaine espère ainsi aider à la création de 3 à 4 millions d’emplois. En gros, ce que le pays a perdu, notamment à travers la violente crise traversée par certaines de ses industries, comme le secteur automobile. Et en aidant certains Etats fédérés à boucler leur budget, il veut à tout prix éviter que ceux-ci licencient des fonctionnaires. Le plan consacre également des milliards à l’assurance-maladie. Ainsi, les salariés ayant perdu leur emploi pourront conserver le bénéfice de leur couverture sociale pendant maximum neuf mois. Il consacre des sommes importantes aux économies d‘énergie et au développement des énergies renouvelables. Autant de dépenses facilitées par des taux d’intérêt proches de 0. Mais qui vont du même coup creuser un déficit public déjà impressionnant. Et risquer alors de mécontenter les marchés financiers…