DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement israélien sortant durcit les tractations avec le Hamas en exigeant la libération de Gilad Shalit

Vous lisez:

Le gouvernement israélien sortant durcit les tractations avec le Hamas en exigeant la libération de Gilad Shalit

Taille du texte Aa Aa

La donne a changé depuis les élections législatives de mardi en Israël. Le premier ministre Ehud Olmert a ainsi mené ce dimanche des consultations avec les principaux responsables politiques sur cette éventuelle trêve.
 
“Cette fois, nous devons ramener Gilad Shalit à la maison, a martelé le ministre israélien de l’Intérieur. Il est inconcevable de croire que nous pouvons le laisser plus longtemps là-bas. Alors que nous discutons d’un cessez-le-feu avec le Hamas et de l’ouverture des points de passage, sa libération doit être une de nos conditions”.
 
Gilad Shalit a été enlevé en juin 2006 par des groupes armées palestiniens.
Pour le Hamas qui s’attendait à l’annonce d’un accord de trêve ce week-end, ce dossier n’est pas lié à celui de l’ouverture des points de passages de la bande de Gaza.
 
“Notre position au sein du mouvement Hamas est clair : nous condamnons toute tentative de l’ennemi sioniste de lier la trêve au problème Shalit, a réagit un responsable du Hamas. Cette tentative va saboter les efforts pour atteindre une trêve et va entraver l’effort égyptien”.
 
Les cessez-le-feu décidés unilatéralement par les deux camps restent fragilent après la sanglante offensive israélienne en décembre et janvier.
L’avenir reste sombre. Selon le journal israélien Maariv, le leader du Likoud, Benjamin Netanyahu, qui a fait une percée lors des législatives israéliennes, est totalement opposé à une trêve avec le Hamas.