DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un procès plus de trente ans après les massacres de Pol Pot au Cambodge

Vous lisez:

Un procès plus de trente ans après les massacres de Pol Pot au Cambodge

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis la chute des Khmers rouges, un des responsables des atrocités commises entre 1975 et 1979 va être jugé à partir de mardi par un tribunal cambodgien parrainé par les Nations unies.

Il s’agit de Kaing Guek Eav, alias “Douch”. Cet ancien professeur de mathématiques est accusé d’avoir supervisé la torture et l‘élimination de 12 380 personnes dans un ancien lycée de Phnom Penh. “Je veux demander à Douch pourquoi il a fait venir des gens pour les torturer et les tuer et qu’est-ce-que j’ai fait pour qu’il me torture ici, s’interroge Chum Mei, un survivant. Mes enfants, ma femme, tous ont été tués. Est-ce qu’ils étaient tous de la CIA? Qui étaient derrière les exécutions? Faire avouer par la torture des crimes de toutes sortes, trahison et surtout espionnage pour la CIA, avant d‘être massacré. C‘était l’une des méthodes du régime de Pol Pot. Un régime qui a tué 1,7 millions d’hommes, de femmes et d’enfants. Trente ans après, le désir de vengeance reste présent pour les proches des victimes.