DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : le procès du lanceur de chaussure repoussé

Vous lisez:

Irak : le procès du lanceur de chaussure repoussé

Taille du texte Aa Aa

Les images ont été diffusées en boucle sur les télévisions et sur internet. Jeudi matin, Mountazer al-Zaïdi, le journaliste qui a lancé ses chaussures et traité de chien George W. Bush a pu expliquer son coup de sang devant ses juges. L’homme a également réagi aux critiques qui lui ont été adressées pour avoir violé le sens de l’hospitalité arabe. Les juges ont finalement décidé d’ajourner le procès jusqu’au 12 mars pour complément d’information. Mountazer al-Zaïdi risque jusqu‘à quinze ans de prison. Beaucoup ont appelé à la tenue d’un procès juste, apolitique. “Cet ajournement aura un effet sur l’affaire parce que la cour veut rendre justice” explique l’un des avocats de la défense. “Le système judiciaire iraquien est indépendant et nul ne peut influencer ses décisions”. Le journaliste irakien a demandé l’asile politique à la Suisse. Mountazer al-Zaïdi aimerait s’installer à Genève et travailler comme correspondant aux Nations Unies. Au Proche et au Moyen-Orient son geste est considéré comme une insulte. Le jet de chaussure a néanmoins fait de nombreux émules.