DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers la fin du secret bancaire ?

Vous lisez:

Vers la fin du secret bancaire ?

Taille du texte Aa Aa

La Suisse désarçonnée par les demandes incessantes de Washington sur le secret bancaire. La justice américaine récidive, elle exige des informations sur 52 000 comptes suisses détenus par des Américains, et ce moins de 24h après avoir obtenu d’UBS les noms associés à 250 comptes. Leurs propriétaires sont soupçonnés d‘évasion fiscale. Malgré les concessions consenties par la banque, le ministre suisse des Finances, Hans-Rudolph Merz, se veut rassurant :“le secret bancaire reste intact. Il protège la sphère privée, mais il ne ne protège pas la fraude fiscale”.

Un cabinet d’avocats de Zurich va porter plainte contre le gendarme suisse des marchés financiers, au nom de quatre clients américains d’UBS, pour avoir autorisé cette “violation” du secret bancaire. La Finma se justifie, selon elle, la réputation et l’avenir de la banque étaient menacés : “UBS est au centre du système bancaire et de l‘économie suisse”, ajoute le président de l’organisation. UBS, qui avait accepté mercredi de payer une amende de 780 millions de dollars, est déterminée à ne pas céder cette fois. De son côté, Washington estime que ces 52 000 comptes détenus par des Américains en Suisse pourraient receler près de 15 milliards de dollars.