DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture du procès de la catastrophe de l'usine AZF à Toulouse

Vous lisez:

Ouverture du procès de la catastrophe de l'usine AZF à Toulouse

Taille du texte Aa Aa

Une marche en mémoire des victimes de l’explosion de l’usine AZF. 250 personnes ont manifesté dans les rues de Toulouse dans le sud-ouest de la France peu avant l’ouverture aujourd’hui du procès de la catastrophe survenue le 21 septembre 2001.

Une marche pour réclamer justice et répondre enfin à leurs questions. “Essayer de savoir la vérité. Mais enfin ça m‘étonnerait qu’on la sache. La vérité exacte, les faits comment ça s’est passé et ainsi de suite, ça m‘étonnerait”, comme l’explique cet homme. Cette femme réclame : “La réhabilitation de la maison entièrement. Et sur un plan moral aussi parce que ça fait 8 ans que j’en bave vraiment”. Le procès en correctionnel va tenter de déterminer les responsabilités dans l’explosion de l’usine AZF appartenant à la société Grande Paroisse, filiale du groupe pétrolier Total. Dès le début des audiences, le tribunal a porté officiellement à 31 le nombre de personnes décédées des suites de l’explosion. Le procès qui doit durer 4 mois se tient dans une salle spécialement aménagée pour les débats qui sont filmés et enregistrés. Une première pour ce type d’audience en France. 1800 parties civiles y participent. Le délibéré devrait être rendu vers la mi-novembre.