DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Licenciée pour 1,30 euro, l'ancienne caissière devient un symbole des inégalités sociales

Vous lisez:

Licenciée pour 1,30 euro, l'ancienne caissière devient un symbole des inégalités sociales

Taille du texte Aa Aa

Soupçonnée d’avoir détourner 1,30 euro, une caissière allemande a été licenciée. Un tribunal du travail berlinois a confirmé hier en deuxième instance le licenciement qui remonte à janvier 2008. Alors que la crise financière, engendrée par un système à la recherche du profit maximal, a provoqué des milliers de pertes d’emploi, l’affaire est brandie par les syndicats comme un symbole des inégalités sociales.

“L’ancienne caissière qui crie son innocence s’est dit déçue par la décision du tribunal. Elle travaillait depuis 31 ans pour la chaîne de supermarchés Kaiser’s. La direction a utilisé une disposition controversée du droit allemand qui permet de mettre à la porte des salariés s’il existe un “soupçon aigu” de faute. Elle a accusé la caissière d’avoir utilisé deux bons de bouteilles consignées oubliés par un client. Les syndicats soupçonnent Kaiser’s d’avoir puni une salariée qui “s‘était engagée comme syndicaliste”. Son avocat veut porter l’affaire devant le juge constitutionnel allemand et la Cour européenne des droits de l’homme en dernier recours.