DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour l'Elysée, la participation de 20% de l'Etat français dans le nouveau groupe bancaire justifie qu'il s'intéressse à son management

Vous lisez:

Pour l'Elysée, la participation de 20% de l'Etat français dans le nouveau groupe bancaire justifie qu'il s'intéressse à son management

Taille du texte Aa Aa

L’Etat français détiendra à terme 20% du capital de la nouvelle entité bancaire issue de la fusion entre les groupes français Caisses d’Epargne et Banques Populaires. Cette prise de participation de l’Etat, est évaluée à environ 5 milliards d’euros. La probable nomination de François Pérol à la tête du directoire du groupe bancaire avait été largement critiquée ces derniers jours : le secrétaire général adjoint de l’Elysée et conseiller économique du Président Sarkozy, ayant joué un rôle de premier plan dans la mise en place des dispositifs d’aide aux banques depuis le début de la crise. L’Elysée a pour sa part indiqué que la part prise par l’Etat dans le capital du nouveau groupe justifie que les pouvoirs publics s’intéressent à son management.