DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'avenir d'Opel en question aujourd'hui.

Vous lisez:

L'avenir d'Opel en question aujourd'hui.

Taille du texte Aa Aa

Opel, la filiale allemande du constructeur automobile américain General Motors, doit soumettre un plan de restructuration à son conseil de surveillance. Au programme : des suppressions d’emplois et des fermetures de sites.

Opel espère aussi obtenir du gouvernement allemand 2,6 milliards d’euros de garanties sur prêts pour tenir jusqu‘à fin 2011. La chancelière reste vague sur ses intentions. “ Nous devrions obtenir le plan de restructuration d’Opel et de General Motors dans les prochains jours, et nous allons en discuter avec les différents Länder concernés. Le ministre de l’Economie s’y est préparé. Nous sommes conscients des inquiétudes des salariés d’Opel.” Une inquiétude qu’ils étaient 15 000 à manifester hier à Rüsselsheim, le siège du groupe. Les salariés ont réclamé l’indépendance pour Opel, qui fait vivre 25 000 personnes en Europe. Au bord de la faillite, General Motors a déjà fait savoir qu’il comptait se délester du suédois Saab d’ici la fin de l’année.