DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La purge continue dans l'industrie automobile

Vous lisez:

La purge continue dans l'industrie automobile

Taille du texte Aa Aa

Cette fois c’est Volkswagen qui a annoncé la suppression de tous ses emplois intérimaires d’ici fin 2009. 16500 personnes sont concernées par ce plan. 4500 travaillent en Allemagne, les autres dans les usines du constructeur au Brésil, et en Europe de l’Est.

Concernant OPEL, filiale de l’américain General Motors, également dans la tourmente, l’Etat allemand s’est dit prêt à accorder 5 milliards d’euros au constructeur. Berlin pourrait également entrer temporairement à hauteur de 20% dans l’actionnariat du groupe. Mais General Motors doit pour cela prouver la viabilité de son plan, ce qui n’est pas encore le cas selon l’Allemagne. Berlin craint en effet que l’argent donné à OPEL ne serve qu‘à renflouer la dette de General Motors aux Etats-Unis.