DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mutinerie au Bangladesh : découverte d'une nouvelle fosse commune

Vous lisez:

Mutinerie au Bangladesh : découverte d'une nouvelle fosse commune

Taille du texte Aa Aa

Le bilan de la mutinerie des gardes frontières continue de s’alourdir au Bangladesh.

Une nouvelle fosse commune a été découverte aujourd’hui à Dacca, la capitale, portant à au moins 75 le nombre de morts, des officiers supérieurs de l’armée régulière pour la plupart. Des cadavres auraient également été retrouvés dans les égoûts. Les affrontements ont éclaté mercredi au coeur de l‘état major des Bangladesh Rifles, le corps paramilitaire en charge de la surveillance des frontières. Les mutins ont pris leur hiérarchie en otage après l‘échec de négociations salariales, tandis que l’armée régulière se déployait autour du complexe. Les paramilitaires rebelles réclamaient une solde équivalente à celle de leurs collègues de l’armée, et les mêmes perspectives de promotion. Portée au pouvoir par la victoire de son parti aux législatives de décembre, la nouvelle chef du gouvernement, Cheikha Hassina, a obtenu un retour au calme jeudi en s’engageant à examiner leurs revendications. Elle est cependant revenue depuis sur sa promesse d’amnistie face à l’ampleur du bilan. Indépendant depuis 1971, l’ex Pakistan oriental est sorti le mois dernier d’une parenthèse de deux ans de gouvernement sous tutelle de l’armée.