DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un projet de loi controversé restreint le droit de grève en Italie


monde

Un projet de loi controversé restreint le droit de grève en Italie

Tollé dans les milieux syndicaux en Italie après l’adoption par le gouvernement d’un projet de loi qui règlemente le droit de grève dans les transports publics.

Après les importantes perturbations dans les transports et blocages d’aéroports au moment de la reprise de la compagnie Alitalia, le ministère des Transports a décidé de réagir. “Nous avons limité le projet de loi au secteur des transports, explique le ministre, même si nous avons voulu règlementer les grèves dans les transports routiers, et aussi les manifestations qui bloquent les routes, les autoroutes, ports, aéroports, chemins de fer et qui prennent les citoyens en otage”. En plus de l’obligation d’un service minimum qui est déjà en vigueur en Italie, selon ce projet, les syndicats devront représenter plus de 50% du secteur concerné pour appeler à grève. “Je confirme la grande ambiguïté de ce texte. Partout dans le monde, là où il y a la liberté, on peut faire grève, là où il n’y a pas de liberté, on peut pas faire grève”, a déclaré un leader syndical. La principale confédération syndicale, la CGIL, pense que ce texte est un cheval de Troie et que le droit de grève dans d’autres secteurs est menacé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des élections régionales tests ce week-end au Pays-Basque espagnol